De plus en plus de Français désirent partir vivre en Thaïlande, en y créant leur propre emploi. Beaucoup en reviennent désillusionnés après quelques années avec plus aucun sous en poche. La Thaïlande a acquis au fil du temps une réputation, d’être un pays assez difficile pour les entrepreneurs étrangers à cause d’un marché, d’une culture méconnue, mais aussi, des attentes parfois irréalisables.

 

Pourquoi créer son entreprise en Thaïlande ? Quels secteurs d’activités privilégiés ? Plusieurs raisons peuvent motiver une personne à se lancer dans une aventure entrepreneuriale en Thaïlande. La conjoncture économique en France, son taux de chômage élevé, ce qui créé une ambiance morose et déprimante. La politique fiscale y est décourageante, ce n‘est pas une surprise. Certains auront une envie d’ailleurs après la découverte de la Thaïlande lors de vacances. Entre le soleil toute l’année, ses plages magnifiques et la chaleur du peuple thaï, les raisons ne manquent pas.

Par ailleurs l’Asie du sud-est est destinée à devenir le pôle économique du 21ème siècle. Par extension la Thaïlande est au carrefour de cette région en pleine ébullition avec un taux de chômage extrêmement bas et un enthousiasme élevé pour le futur économique du pays. Cela semble être la période idéale pour y créer son entreprise à moindre coût avant que les prix augmentent (être les pionniers).

Le secteur du tourisme est souvent le premier dans la liste car perçu comme le plus accessible (hôtels, bars, agences de tourisme, …). Ensuite il y a les entreprises liées au patrimoine français comme la gastronomie, avec ces restaurants et boulangeries. Enfin, certains se lancent dans le secteur immobilier (agence, intermédiaire ou promoteur).

Cependant, je crois qu’il est préférable de nuancer les échecs d’entrepreneurs en Thaïlande. J’aimerais d’abord rappeler les chiffres d’échec de création d’entreprise en France en 2015, afin de mettre en perspective certains commentaires sur l’impossibilité de réussir en Thaïlande. En effet, sur certains forums vous aurez toujours des abonnés assidus, qui ont connu l’échec, pour vous déconseillez d’y aller. Il est rapporté que 50% des entreprises échouent durant leurs 5 premières années d’activités en France. On peut constater que ce taux est relativement élevé aussi mais est-il inexplicable ?

En Thaïlande il n’y a pas de chiffres officiels sur le taux d’échec des entreprises créées par des étrangers. Cependant, beaucoup d’étrangers installés depuis des années estiment que la plupart d’entre eux font faillites ou revendent leurs affaires au bout de quelques années et parfois après une seule saison. Les raisons qui expliquent ces échecs existent et elles ne sont pas forcément les mêmes qu’en France.

 

Les raisons d’un échec assuré de votre entreprise en Thaïlande sont diverses et parfois subtiles.

Il y a un manque de compréhension de la culture locale. Combien de personnes décident de se lancer en Thaïlande après y avoir passé seulement quelques semaines ou quelques mois pendant la haute saison. Beaucoup tombent amoureux de ce pays et de l’accueil offert par les thaïlandais. Pourtant la culture thaïlandaise, en ce qui concerne la relation à l’argent et au commerce ne peut pas être perçu lors de vacances dans une zone touristique.

Le fait que vous ne parliez pas thaïlandais, vous pousse vers des secteurs avec beaucoup de concurrents étrangers et thaïlandais, comme le tourisme. Le tourisme en Thaïlande y est florissant mais il existe une saison morte de 6 mois ou quasiment aucun touriste n’y voyage à cause de condition de météo difficile (lisez notre article sur quand partir en Thaïlande), dans ce cas, votre clientèle est majoritairement, voir uniquement étrangère. Par ailleurs, il est illusoire de vouloir monter un business bon marché; les thaïlandais savent mieux faire que vous. Être le concurrent direct des Thaïlandais installés avant vous est un mauvais signe envoyé à la population locale. Votre succès dépend alors, d’une saison touristique de quelques mois. Le manque de préparation et de trésorerie peuvent vous empêche d’absorber une saison morose et vous plonge dans le rouge définitivement.

Une autre raison, mais pas des moindres, le cadre juridique local en ce qui concerne la propriété de votre entreprise ainsi que le nombre d’employés thaïlandais à embaucher. A moins d’ouvrir votre entreprise avec votre conjoint ou votre amis thaïlandais(e), vous devrez céder 51% des parts à un partenaire thaïlandais(e), qui n’aura pas d’engagement important dans le succès de vote affaire. D’autant que vous aurez tout payé de A à Z. Le choix du partenaire thaïlandais peut du jour au lendemain tout remettre en cause en votre défaveur.

 

le drapeau de la Thaïlande avec le slogan Thaïlande firstLa sous-estimation du patriotisme thaïlandais. Voilà un point majeur qui sépare ceux qui connaissent la Thaïlande et les thaïlandais et les nouveaux arrivants ou les rêveurs. Dire que la Thaïlande est le pays du sourire et que les thaïlandais vous accueillent comme des rois est un excellent slogan marketing pour faire venir des touristes en masse. Cependant la réalité du terrain est tout autre. Les Thaïlandais sont un peuple très fier, car ils n’ont pas été colonisés contrairement à leurs voisins, et cela décuple leur patriotisme. Ne pas prendre en compte qu’il existe dans l’inconscient collectif thaïlandais un patriotisme très fort est aussi une raison majeure qui pousse à l’échec entrepreneurial pour un expatrié français qui pense que le made in France ou la french touch fera la différence. Les thaïlandais rêvent bien sûr de s’élever parmi les pays développés, mais vous ne les impressionnerez pas avec la France ou très peu. Au risque même de passer pour méprisant et supérieur alors que vous êtes en Thaïlande. L’ouverture d’esprit est aussi d’accepter que d’autres peuples ne sont pas aussi ouvert que vous sur le monde et qu’ils le vivent très bien.

 

Il y a, évidement, d’autres raisons pour expliquer vos difficultés, mais en générale, vous vous trouverez confrontés à ces types de situations. Créer une entreprise en Thaïlande et s’y enrichir est parfaitement possible, mais là comme partout, il faut se préparer énormément et ne pas partir gagnant. A titre d’exemple, l’un des plus grands producteurs de parfum thaïlandais est français, une réussite qu’une vous pouvez découvrir ici.

 

 

RÉDIGER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom