On aime la Thaïlande, ce pays regorge de trésors pour les globes trotteurs et les touristes en tout genre. Une activité connaît un véritable succès, ce sont les balades à dos d’éléphant. Les éléphants sont de véritables figures symboliques en Thaïlande, et pourtant ils sont aujourd’hui exploités pour les tâches les plus ingrates, avec en prime un lot important d’actes de maltraitance.

Les éléphants en Asie et en particulier en Thaïlande sont symboliquement des figures de force. Reconnus jusqu’aux sphères royales, cet animal a été utilisé pour la guerre et aussi pour la déforestation. Même si la pratique de la guerre a bien évolué, la déforestation peut à petite échelle être encore effectuée par quelques éléphants.

Ces derniers ont surtout été reconverti par le secteur florissant du tourisme de masse. Les balades à dos d’éléphant se pratiquent quasiment dans toutes les grandes zones touristiques de Thaïlande. Aux tarifs accessibles beaucoup s’amusent à parcourir un bout de jungle, ou une traversée de rivière sur le dos de ces animaux.

la population des éléphants de Thaïlande a fortement diminué durant le 20ème siècle

Depuis quelques années, le sujet est devenu de plus en plus explosif avec la montée d’un tourisme plus responsable de son impact environnemental. Et il était temps que ce sujet soit traité car la population des éléphants de Thaïlande a fortement diminué, de 95% durant le 20ème siècle au point que les éléphants dit « domestiques » (en zoo, en réserve ou servant pour le secteur touristique) soient les derniers survivants.

 

L'estimation de la population totale d'éléphant en Thaïlande au début du 20ème siècle était d'environ 100 000 éléphants, et au début du 21ème siècle ils étaient seulement 5000 éléphants. Une chute de 95% de leur nombre
Evolution de la population des éléphants de Thaïlande, selon le site web du national géographique, d’octobre 2002

 

un entraînement en cage de bois ou de bambou qui diffère suivant les régions et malheureusement suivant la résistance psychologique de l’animal

En effet, l’éléphant est un animal prodigieux, doté d’une intelligence rare et surtout d’une mémoire importante. Ce qui en fait un animal difficile a contrôler. Et sans contrôle, un accident peut vite arriver. En Asie, les professionnels ont mis au point une sorte de rituel de passage afin de transformer un éléphant sauvage en bête craintive de l’Homme et donc soumise à sa volonté. On parle alors d’un entraînement en cage de bois ou de bambou qui diffère suivant les régions et malheureusement suivant la résistance psychologique de l’animal. L’idée est de casser mentalement l’éléphant afin de le conditionner à avoir peur de l’Homme à l’aide de torture physique et psychique : le blesser, l’empêcher de dormir, ou le priver de nourriture…

Rien ne se perd chez l’éléphant ! Un rituel fait dans les règles de l’art ce pratique sur de jeunes éléphants. Comment récupérer un éléphanteau face à un troupeau d’éléphants adultes prêts à le défendre ? Simple, les braconniers éliminent les parents, ce qui a tendance à faire fuir le reste du troupeau et laisse l’éléphanteau seul et facile à capturer. Ces derniers faisaient une pierre deux coups en s’emparant de l’ivoire des autres éléphants morts.

Des Thaïs sont en train de maltraiter un éléphanteau dans une cage de bois afin de le conditionner mentalement pour le soumettre à la volonté de l'Homme.
Rituel de conditionnement d’un éléphanteau en cage de bois

Il est facile de comprendre que le marché de l’ivoire est un marché très rentable mais un éléphant qui pendant plusieurs décennies baladera et amusera des touristes peut aussi rapporter beaucoup à leurs propriétaires. La capture et l’entrainement d’un éléphanteau se négocie plusieurs milliers d’euros. Avec une rareté de plus en plus accrue, leurs prix continuent d’augmenter.

Aujourd’hui, il n’y a quasiment plus d’éléphants sauvages en Thaïlande, mais des initiatives sont réalisées depuis plusieurs années afin de préserver des éléphants en semi-liberté ou en démontrant que l’on peut éduquer un éléphant sans le torturer. Je vous invite personnellement a soutenir ce genre d’initiative plutôt qu’à vous offrir une balade sur le dos de ces animaux.

 

 

RÉDIGER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom