Pour les étrangers, le work permit (permis de travail) est la clé pour pouvoir travailler légalement en Thaïlande. Le cadre juridique en Thaïlande à propos du travail des étrangers est prévu par la loi sur l’emploi des étrangers (Foreign Employment Law). Tous les candidats au work permit doivent respecter certaines obligations et conditions.

 

Avoir un visa non-immigrant en cours de validité

Ce visa peut être demandé à l’ambassade de Thaïlande, en France. Voir notre article sur les visa disponibles en Thaïlande.

 

Critères de sélection pour l’entreprise thaïlandaise

Les critères de l’entreprise Thaï pour embaucher un étranger (les autorités thaïlandaises peuvent être plus ou moins regardantes sur ces critères, en fonction de l’emploi visé par l’étranger et de l’entreprise thaï) :

  • Un capital de 2 millions THB (2 millions THB supplémentaire par étranger embauché)
  • Si le capital est inférieur à 2 millions THB, l’entreprise doit justifier d’au moins 5 millions THB de taxes payées pendant les 3 dernières années. (5 millions THB de taxes payées par étranger embauché)
  • L’entreprise est exportatrice pour un montant minimum de 3 millions THB. (3 millions THB d’export par étranger embauché, jusqu’à 3 personnes maximum)
  • 4 employés Thaï pour 1 étranger embauché.
  • L’étranger embauché doit prétendre à un salaire minimum de 50.000 THB / mois s’il est célibataire ou 60.000 THB / mois s’il est marié.

 

Le type de travail

Le ministère du travail thaïlandais peut accorder ou renouveler le work permit en fonction des critères suivants, concernant l’étranger :

  • Employé comme représentant international pour des contrôles qualité ou des études de marché.
  • Employé comme consultant pour des investissements technologiques et/ou en management relatif à des questions technologiques.
  • Employé par une institution financière internationale, par une banque thaïlandaise.
  • Employé comme guide touristique pour des étrangers.
  • Employé par une association à but non lucrative, pour une durée limitée.
  • Employé par des agences gouvernementales ou des entreprises publiques.
  • Employé dans une entreprise qui utilise principalement du matériel local.
  • Employé pour l’exportation de produits et de services thaïlandais.
  • Employé par une entreprise afin d’introduire ou de transférer des technologies en Thaïlande.
  • Employé car pas de Thaïlandais assez qualifiés pour le poste recherché.

 

Les documents nécessaires pour toute demande de work permit en Thaïlande :

  • Le formulaire rempli et signé par le demandeur
  • Lettre de recommandation ou de promesse d’embauche signée par le directeur de l’entreprise
  • Photocopie de l’acte d’enregistrement de l’entreprise signée par le directeur de l’entreprise
  • Un rapport d’audit des 3 dernières années. Si l’entreprise a moins de 3 ans d’existence, une lettre signée par le directeur de l’entreprise, expliquant que l’entreprise est encore jeune pour fournir cet audit.
  • Déclaration d’impôt et leur paiement dans les temps. Si vous n’arrivez pas à prouver que vous avez payé vos impôts correctement en France, cela impactera sérieusement la délivrance du work permit.
  • Un rapport sur les activités et les missions de l’employé au sein de l’entreprise. Ces missions doivent être conformes à ce qui est déclaré dans le work permit. Le directeur de l’entreprise doit signer ce rapport.
  • Une carte qui situe l’entreprise, signée par le directeur de l’entreprise.
  • Photocopie du passeport du demandeur, ainsi que la page montrant le tampon du visa non-immigrant. Signer les pages à l’encre bleu.
  • Certificat médicale (effectué dans un hôpital) certifié par un docteur thaïlandais. Effectuer un test sur la Syphilis.
  • 3 photos en couleurs de 4 cm sur 6 cm.
  • Photocopies certifiées des diplômes du demandeurs ou des qualifications requises pour le travail.

 

Source : www.samuiforsale.comMinistry of Labour

 

RÉDIGER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom