S’il y a un sujet pour lequel aucune espèce d’égalité existe, ce sont les relations amoureuses ou non en Thaïlande parmi les hommes et les femmes français et étrangers. En Thaïlande, les Français aiment les Thaïlandaises, quitte à rompre avec leur copine française une fois arrivé au pays du sourire. Une expression populaire en Thaïlande dit “Once you had Asian you can’t do Caucasian”. La réalité démontre qu’en effet, les Thaïlandaises gagnent par K.O. face aux femmes françaises ou étrangères.

 

Evidemment le sujet concerne les couples français souhaitant vivre en Thaïlande et non les célibataires ou les prétendus célibataires en mode touriste.

Une réalité qui n’échappe pas à beaucoup d’hommes en Thaïlande, c’est d’un côté la beauté des Thaïlandaises et de l’autre leur attirance générale pour le type d’homme européen (Pattaya et autres destinations à touristes sont des places industrielles qui vendent du rêve et rien d’autres). En partant de ce postulat, on peut se poser la question : est-il prudent d’emménager, même pour quelques mois, en Thaïlande avec sa copine française ? La réponse est évidement, NON. Le risque d’explosion de ledit couple devient très élevé une fois sur le sol thaïlandais.

C’est un enchaînement de tentation pour l’homme, une perte D’ESTIME de soi pour la femme et une dégradation de la confiance au sein du couple, qui amène presque inexorablement à la rupture.

C’est presque tabou, voir politiquement incorrecte en France, mais le cœur du problème peut se résumer en une simple expression commerciale : le couple entre dans un nouvel environnement avec plus d’offres (pour l’homme) et moins de demande (pour la femme). Les rôles s’inversent par rapport à la France. Vous trouverez beaucoup de couple homme étranger avec une Thaïlandaise et des couples d’étrangers mais peu de couple homme Thaï avec une femme étrangère.

Rappel de la situation des hommes en France. Au pays du bon vin et de la bonne chair, c’est un fait que les hommes les mieux équipés (statut social, pouvoir d’achat, éducation, culture, …) soit environ 20% de la population masculine, peuvent prétendre à 80% de la population féminine du pays, une population qui recherche un homme avec un capital de désirabilité bien supérieur à la moyenne (livre le plus vendu chez les femmes « 50 nuances de Grey »). Cependant, la majorité des hommes qui partent en Thaïlande ne font pas partie des 20%, et en France beaucoup d’hommes ont comme relation, que des choix par défaut car ils ne sont pas très séduisant ou ils s’y prennent mal, pas assez de pouvoir d’achat, pas de statut social prestigieux, … la liste est longue. Les femmes qu’ils rencontrent sont parfaitement désirables, mais ils continueront toute leur vie à être harcelé par des publicités et autres films, clips de propagande audio-visuels avec de superbes créatures retouchées. Voilà une des grandes explications de notre société qui créer par paquet de 12 des candidats au tourisme sexuel à force de frustration.

Une fois arrivé en Thaïlande, les hommes ont l’impression d’être au Paradis des Braves. Ils ont le Choix. Chose qu’ils n’ont pas vraiment en France. De par leur pouvoir d’achat médiocre en France mais aisé en Thaïlande, et de par la culture thaïlandaise qui permet de passer pour un romantique et un charmeur lorsqu’on aborde une Thaïlandaise (chose devenu impossible en France, à cause de certains hommes) Ces hommes changent de monde et peuvent potentiellement rencontrer des dizaines de femmes, toutes superbes, mignonnes et désirables. Voilà une des raisons du risque important de rupture au sein d’un couple de Français ou d’étrangers en Thaïlande.

Le comportement des femmes françaises et occidentales en Thaïlande est aussi un facteur de rupture à terme. Les femmes françaises et étrangères, en Thaïlande, connaissent, pour la plupart, une perte d’estime de soi, dû au fait de la beauté et de la désirabilité des femmes thaïlandaises. Elles sentent le risque qui pèse sur leur couple et commencent à changer de comportement : jalousie, harcèlement, flicage, … Ce changement brutal de comportement est un des phénomènes les mieux partagés par les couples qui ont explosé en Thaïlande.

Enfin, les femmes françaises et étrangères n’ont pas les mêmes chances et/ou la même capacité que les hommes à faire de nouvelles rencontres. Alors que les hommes voient en général leur réseau social exploser, les femmes ne connaissent pas la même situation. Sans doute, parce que les hommes Thaï ne sont pas désirables aux yeux des françaises et consorts (problème de pouvoir d’achat ? De culture ouverture d’esprit quand tu nous tiens ? , de physique étrange lorsqu’on sait que les femmes y attachent moins d’importance que les hommes, … Enfin les femmes thaïlandaises sont vues comme des concurrentes potentielles, avec l’expérience passée et amère que l’une d’entre elle a volé le copain farang. Pour toutes ces raisons les femmes étrangères se retrouvent plus isolées en Thaïlande, sans réussir à s’intégrer à une communauté. Le retour en France se fait alors, sans le copain ou le mari.

 

Voilà un condensé de ce qui risque de vous arriver si vous partez vivre en Thaïlande avec votre copine française. Evidemment qu’il existe des couples d’étrangers qui fonctionnent bien au pays du sourire, mais le risque est là. Enfin, ne jamais oublier qu’au-delà de la Thaïlande, les voyages de longue durée et en couple peuvent se terminer, justement à cause de la perte des repères sur lesquels vous aviez bâti votre couple. Sans ces repères votre couple devra se réinventer, mais parfois ce n’est juste pas possible.

 

 

RÉDIGER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom